MON 1er SEMI-MARATHON

Cet article est susceptible de vous motiver à vous mettre à la course à pied. Sérieusement.

Semi-Marathon Disneyland Paris - GIF runDisney - My Name is Not Mickey

Cela fait maintenant un an et demi que je me suis mis au running. Avant, mon sport de prédilection, c’était la natation. Pourtant, je détestais ça quand on m’y a mis de force, gamin, sans avoir les tenants et les aboutissants. Je pensais détester la course aussi. C’était avant de tester. De courtes distances en bas de chez moi (aux Tuileries) jusqu’à tenter le tapis en salle. En même temps, c’était dans de bonnes conditions. J’étais en voyage de presse sur un bateau Disney Cruise Line dans les Bahamas et la salle donnait vue sur la mer. Ca m’a motivé. Et puis j’avais un super groupe avec moi avec lequel on s’est motivé à s’inscrire à la course la plus inattendue : les 5km de Castaway Cay.

Castaway Cay - runDisney - My Name is Not MickeyCastaway quoi ? Vous ne le savez peut être pas encore mais Disney a sa propre île privée dans les Bahamas et ses bateaux y font escale pour des journées… de RÊVE. On peut dire que c’est mon île préférée. Mais ce n’est pas le sujet. J’ai couru ce premier 5k (la distance me paraissait énorme au début) en 20min, dans un cadre incroyable, j’ai gagné ma médaille alors que j’étais à une place du podium et Minnie m’a félicité. Normal.

Castaway Cay - runDisney - My Name is Not Mickey

J’ai donc continué à courir, motivé. Pendant mes vacances à Miami, le long de South Beach, en bonne compagnie. Puis de retour à Paris, j’ai persévéré. J’ai téléchargé mon app Nike+ pour commencer à mesurer mes performances. Et j’ai kiffé. J’ai visé les 10km, réalisé des chronos. Je suis devenu accro.

Puis un jour au boulot, on annonce cette news : Disneyland Paris va organiser son premier week-end running #fun. Avec à la clé : un semi. Dossard acheté. Nouvel objectif en tête, j’ai commencé à m’entraîner, motivé par le challenge et l’inédit. Le mariage du sport et de l’ entertainment. Ce truc était pour moi. Ce truc était pour des milliers de gens.

Pour m’entraîner, j’ai pris mon temps, augmentant les distances sans me précipiter : 12k, 14k… Doucement car l’année précédente, je m’étais fait mal sur un 14k justement et j’avais dû m’arrêter durant un mois (le mois le plus long). Je suis donc vraiment parti très progressivement. Jusqu’à tenter un 18 km. Et j’ai senti que je pouvais y arriver. A ce moment même, j’ai appris que je partais en Chine. Pas le pays idéal pour courir en plein air. Peu importe, j’avais une salle de sport et une piscine de 25m dans mon hôtel. J’allais donc pouvoir travailler le renforcement musculaire. Très important.

GIF coach Donald - runDisney - My Name is Not Mickey

Et puis j’ai vécu une course formidable là bas : 8,5km de montée intense sur la Grande Muraille de Chine. C’était fabuleux. De retour de Chine, j’étais heureux de goûter à nouveau au grand air Parisien (oui on peut dire ça après avoir vécu 2 mois à Shanghaï) et mon parcours d’entraînement du Louvre à la Statue de la Liberté en passant bien sûr par la Tour Eiffel. Le pied.

WE RUN PARIS - My Name is Not Mickey

La suite s’est également passée en vacances où je n’ai pas lâché l’entraînement : j’ai couru plus de la moitié de mon séjour sur mon bateau (on y revient toujours) et ca ne m’a pas empêché de me détendre. Bien au contraire, j’en ai 3 fois plus profité. Vous vous en souvenez ? 

Je n’ai jamais couru la distance avant le grand jour, mais je me suis fait un dernier 16k doucement, 2 semaines avant, pour me familiariser et adapter mon temps. Il fallait bien oublier le chrono que j’avais trop longtemps visé sur mes 10k et trouver le bon rythme pour faire la balance entre endurance et sensations.

Gif Tic et Tac - runDisney - My Name is Not Mickey

Et puis le grand jour est arrivé. J’étais présent tout le week-end de cet événement inaugural (#ilovemyjob) et ce qui m’a marqué, c’est l’énergie positive qui rayonnait partout, sur le 5k comme sur les courses spéciales enfants.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Le parfait mélange de passion pour le sport et de… (il faut bien l’avouer)… de magie. Le réveil le dimanche à 4:45 ne me traumatisait pas trop à la base, j’avais adapté mon rythme de sommeil les semaines précédantes et j’avais prévu une boisson énergisante.

Arrivé sur la ligne de départ, je suis impressionné par le monde, par les costumes des participants, par l’ambiance. Électrisante.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Nous étions près de 10 000. Les top départs commencent. L’adrénaline monte. Mon SAS avance. Bientôt mon tour. Sur un écran, Mickey lance le décompte. 3, 2, 1, c’est parti. Direction le Parc Walt Disney Studios. Passage par le set du show Moteur Action célèbre pour ses cascades puis dans l’attraction Tram Tour à travers ses scènes de films catastrophe. Pas mal le décor de la course. Et je vois mon pote Spider-Man au loin. Obligé de faire mon premier stop.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Je repars avec une petite pointe d’accélération. Passage par le Paris de Ratatouille et à Paris d’ailleurs, on a aussi pu croiser les Aristochats. Oui ils sont Parisiens. C’est reparti et là, déjà, les Indestructibles me tendent les bras. Courir comme un super-héros je vous dit.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

C’est donc en fractionné que j’ai attaqué mes 5 premiers km, un peu comme un échauffement.

Petit passage par les coulisses entre les deux Parcs avant de se retrouver sur Main Street USA. Là c’est jubilatoire. Vous traversez l’avenue direction le Château de la Belle au Bois Dormant, entouré de tous ces coureurs, tous plus heureux les uns que les autres de faire partie de cette aventure. L’adrénaline est bien là. Les Princesses aussi d’ailleurs. Vous aviez déjà croisé Blanche Neige et Cendrillon (les vraies !!!) pendant une course ? Pas mal la compagnie.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Bon, je m’arrête beaucoup à cause de tout ce qu’il se passe donc après je dois courir dans Fantasyland, après le temps perdu, un peu comme le lapin blanc. Et ça reste pas mal non plus.

Gif White Rabbit - runDisney - My Name is Not Mickey

Mais ce que j’attendais le plus, c’était mon moment avec l’Empire. Je break quelques secondes et me revoilà sur les starting blocks avec Dark Vador et ses bodyguards, enfin, ses Stormtroopers. Et c’est reparti, toujours en fractionné #ifeelgood

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Je traverse le Château (qui dit mieux ?) et je vois mes collègues m’encourager. Je les adore. Passage par Frontierland pour courir comme un cowboy puis par Adventureland en  mode Agrabah avec Aladdin… puis en mode Jungle Book plus loin. J’en profite pour faire un petit selfie avec mes copains Baloo et King Louie. Une petite tape dans le dos et c’est parti pour les choses sérieuses maintenant.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

J’ai fait le plein de magie pour conquérir les 16 km restants. On débarque dans les coulisses, c’est toujours super inédit comme parcours. Toujours impressionnant.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Et on quitte le domaine de Disney. Pour courir au grand frais. L’air est agréable. Le parcours est vert. Le soleil se lève et rayonne. Électrisant. Toutes les conditions sont réunies. J’enfile les écouteurs que j’avais glissé dans ma poche pour courir plus sérieusement, rythmé par les sons de ma dernière playlist « running ». Parfaite pour rester concentré et motivé. La vue est imprenable. Les animations continuent. Je cours après Buzz l’Eclair et Woody…

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Je dépasse Riri, Fifi et Loulou…

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Blanche Neige et son Prince aussi. C’est unique, je vous le dis. Les ravitaillements sont nombreux, les encouragements aussi. On se sent complètement porté. KM 15. KM 16. On se rapproche. Retour sur le domaine de Disney via l’hôtel Santa Fe. En mode Cars. Ca le fait.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Petit détour par le Cheyenne et immersion en mode Shérif. Je vis bien la distance, j’ai parfaitement adapté mon rythme. Environ 5min par km. Je tiens le coup. Je me sens toujours en forme. Je continue d’apprécier la vue comme en témoigne cette photo de paparazzi. En mode petite foulée du dimanche matin 😉

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Les derniers kilomètres se font autour du Lac Disney, en passant par le Disney Village, puis en contournant le Parc Walt Disney Studios. Je cours avec Raiponce…

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Je dépasse la Reine des Neiges… Tout va bien.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Les dernières minutes sont les plus intenses mais… La voilà la ligne d’arrivée. Je cours dans les bras de mon Donald (il était fier de moi) #moncoachpréféré.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Finalement un semi-marathon, dans ces conditions, c’est super bien. J’ai adoré les remarques de mes collègues en mode « mais, tu transpires même pas?! ». Ouais je suis comme ça haha. Plus sérieusement, le parcours était fait pour nous faire vivre un bon moment, nous donner de l’énergie, nous motiver… et nous faire rêver jusqu’au détail de la médaille qu’on a tous gagné ! C’est ça de marier la magie du sport et de l’entertainment. J’en redemande déjà. La prochaine c’est quand maintenant ? Dans exactement un an. Je sens que je vais devoir aller en Floride ou en Californie pour patienter… #runDisney

Processed with VSCO with f2 presetSemi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Alors, ça vous a motivé ? Vous le ferez avec moi en 2017 ?

Je vous laisse avec ce petit récap vidéo, réalisé dans la foulée au boulot :

______________________________

I have the feeling my runDisney experience could inspire some of you.

Gif runDisney - My Name is Not Mickey

2 years ago, I did not fancy the idea of running. I was into swimming and that was it. I tried one day for some reasons (I think my swimming pool was closed) to run in the Tuileries gardens for about 15min and realized it wasn’t that bad. But again, that was it. Then, I tried running at the gym aboard a Disney ship during a press trip. The ocean view was amazing. It helped me getting some more motivation and then I heard Disney Cruise Line was organizing a 5k race on its private island Castaway Cay. I had to do it. So I trained for a few days and realized 5k was a great challenge. Not that difficult for the beginner I was. The race was amazing.

Castaway Cay - runDisney - My Name is Not Mickey

 

Imagine the Bahamian view and getting to hug Minnie in her Summer suit at the finish line. I enjoyed every part of it and I still have great memories of that first race. I went to Miami for vacations right after that and tried running along South Beach with my friends. After the first training steps and the first race, it felt amazing. I bought my first running shoes and started feeling the adrenaline. 

South Beach Miami - My Name is Not Mickey

When I came back to Paris, I wanted to go further. I downloaded the Nike+ app to be able to mesure my efforts and get better. I managed to run my first 10k and started working my speed. A few weeks after, I learnt at the office we were about to launch our first runDisney event: the Disneyland Paris Half Marathon Weekend. Wow. I had to be part of it. At some point, I bought myself a bib. I  had a new challenge and exciting experience ahead.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

So I started training. I started running more than 10k and realized I had to learn to run slower. I ran step by step 12k, then 14k making sure I wouldn’t hurt myself until the day I managed to run 18k. I was so proud. Running was making me feel so good. My daily life was getting better. I felt like I was becoming a better version of myself. More efficient at work, healthier, more dynamic. It felt so damn good. The best addiction one could imagine. 

WE RUN PARIS - My Name is Not Mickey

When I learnt I was about to go live in China for 2 months (and a very very very exciting project) I realized running in the City wouldn’t be such a great idea anymore. But my hotel had a gym and a swimming pool. So, I had a new plan: work my muscle building. That’s also a very important step in a half-marathon training. Talking about steps and China, I got to live one of the most exciting experience over there: running the Great Wall of China

Running: La Grande Muraille de Chine

Back in Paris, I was enjoying more than ever being able to run the City, enjoying the beautiful sight with the Louvre Pyramid, the Eiffel Tower and even our very own version of the Statue of Liberty. The air felt so healthy compared to Shanghai. So I got back to my open air long distance training. 16km is the longest I in that period before the D day. The important fact is I didn’t drop my practice during vacations. I was on my beautiful ship, I was able to run over the sea. It was amazing again and it didn’t prevent me from relaxing and enjoying every bit of my cruise. On the contrary. I think it was just ideal. 

When the Disneyland Paris Half-Marathon Weekend finally started, I got struck by the positive energy rising from everywhere. From the 5k, from the kids races. Those truly were the happiest races on Earth. I was excited for my turn to be at the start line. Thank goodness, it wasn’t too hard to wake up at 4:45. I was prepared. 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

We were around 10 000 runners, ready to go. The outfits were so much fun. The atmosphere was unique. Electrifying. Mickey appeared onscreen for the countdown. 3, 2, 1 let’s go! We started running to the Walt Disney Studios, through the set of the Moteur… Action! stunt show, then inside the magic of Studio Tram Tour. It was pretty unique. Then I saw my pal Spider-Man other there.

Processed with VSCO with f2 preset

I had to stop for a little superheroes pep talk. And a selfie, obviously. Next stop: the Paris of Ratatouille. Remy was cooking but I got to cuddle my favorite Parisian (Aristo)cat. 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I gotta admit I stopped a lot. I wasn’t exhausted at all. It was just so exciting to see all these amazing Disney crowed cheering us. Look, even the Incredibles were cheering me up! They were giving me a lot of energy for the whole race. After every stop, I was running full speed. It actually resulted in being the greatest warm up possible. 

Time to run through our very own French magic kingdom. Running through Main Street, facing Sleeping Beauty Castle was priceless. I could feel the happiness of all the other runners around. It truly was the happiest race on Earth. Even Disney Princesses were here. 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I must confess my main concern at that moment was making sure I get my very own moment with my mentor Darth Vader. See how fun it was (they actually were happy to see me but you obviously can’t tell): 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

So I ran in a far far away galaxy, I ran like a Prince through Fantasyland and the Castle. I ran like a cowboy in Frontierland. I ran in the desert, Agrabah style. I also got to run in the Jungle. Bare necessities style. One last fun selfie and time to take things more seriously – or not. 

After these amazing 5 first kilometers, I was full of pixie dust. Ready to go the distance.

gif-hercules - My Name is Not Mickey

16km to go. We were living the Disneyland Park, running through the backstage area (how cool is that?). The course is still stunning. Was the rest of the race worth it? Hell YES! We were running in the countryside. The sight was green, the air was pure, the sunlight was rising. It still was amazing. The Disney magic was within the runners. I was chasing Woody and Buzz…

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I passed Huey, Dewey and Louie…

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I also passed Snow White and her Prince Charming. Unique isn’t it?

Processed with VSCO with f2 preset

I had put my headphones on to feel the beat of my running playlist. There were a lot of animations, a lot of feed zones, and a lot of people around, cheering us up. I never thought I would felt so good during a race… 

15km… 16km… It was getting closer. We were back to the Disney resort, crossing the Cars themed hotel. Then the Cowboys one.We had a perfect weather. The view was always great.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I was doing good still. My pace was around 5min by km. See how I looked during the last kilometers thanks to the paparazzi: 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

I tried to accelerate a little bit around the Disney lake. Look, there was Rapunzel:

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Elsa the Snow Queen was running too!

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

The last minutes might have been the hardest but there it was, the finish line. I ran into Donald’s arms. He was so proud of me #coach.

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

So, you see, running a half-marathon with these conditions is just awesome. My training had paid off and I’ve had fun all the way around. I did not suffer at all. I loved what my colleagues told me when they saw me right after the finish line: « come on you don’t even sweat! ». I know 😉 

Semi-Marathon Disneyland Paris - runDisney - My Name is Not Mickey

Seriously, the whole course was made for all the runners to enjoy a great moment mixing the passion for sport and the joys of entertainment. It was a dream race for everyone. From athletes to real beginners, youngest to oldest. It was amazing, believe me. I need more of this. When is the next one? Same time in 2017. So I feel like I will have to go to Florida or California in the meantime.

Now, do you also feel like a #runDisney? Who’s with me?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s